Là c'est la côte à Popo (montée des cordonniers): pour monter dans cette petite ruelle sombre on demandait à Tonton a faim de jouer Sisto qui allait aider à grimper.
Et on revient à l'arrêt devant chez Madame Normand. C'est vrai que le stationnement à mi-pente posait un problème de place, la ruelle était très encombrée mais la descente était un peu trop longue.