CARNAVAL DE LEUC 2001
PROGRAMME DE LA JOURNEE DU 21 avril 2001

19 heures: Au foyer , Apéritif-Concert .

Offert par le comité aux participants au repas. II sera comme à l’habitude animé par les "Tonton a faim"

20 heures : Au foyer , Repas.

Le repas de cette année sera placé sous le haut patronage de Jojo BOVIN qui s’est engagé à venir porter la contestation à MAC D’OC, implanté dans notre village depuis quelques semaines, qui lui, trônera en personne sur l’estrade .

L’ami Chauvet officiera aux fourneaux, pour nous servir la traditionnelle fricassée dont il a le secret.

Participation au repas:

60 fr. pour les adultes.
30 fr. pour les enfants au collège.
Repas gratuit pour les plus jeunes qui accompagnent leurs parents.

Se faire inscrire avant le mardi 17 avril à 19 heures, à la boulangerie, à l’épicerie, ou auprès de MM. René SAGNES et Michel ANDRIEU. La date est impérative du fait de l’affluence attendue, liée à la renommée de notre manifestation et à une arrivée massive de vététistes venus le jour même à Leuc inaugurer le sentier multi-randonnée de la Cité de Carcassonne à Saint Hilaire. N’oubliez pas de passer par le pédiluve de décontamination avant de rentrer au foyer.

Places limitées, il ne sera pas vendu de ticket à l’entrée.

22 heures 30 : devant la boulangerie ; départ de la grande manifestation "  MAC D’OC DEFORA "

Soyez à l’heure, pour faire comme chaque année la photo souvenir du groupe des masques qui fera date dans vos albums. L’ouverture d’un MAC D’OC à Leuc ne peut laisser personne indifférent.

Sus à l’aphteux Jojo, à la mal bouffe, à la vache fiole, à la fièvre achteuse, au syndrome du gonfle, aux OGM (Organes Génitaux Modifiés), à la mondialisation, aux montagnes de pois chiches transgéniques, aux haricots  " de Chauvet " hallucinogènes, à la tremblante du tonton, aux régimes amaigrissants, aux vins frelatés, aux pesticides, aux cuves inox .

Tour du village sur la musique de fecos de "Tonton à Faim "

24 heures : Au foyer , jugement de : MAC D’OC

Le tribunal carnavalesque de LEUC aura cette année encore la lourde tâche de juger celui qui, depuis quatre semaines, ose venir défier, dans leur jardin, les adeptes des spécialités locales: Pommes de terres tardives des Crèzes ; Brocolis du Doutou ; Asperges des Jusègues ; Artichauts de Belvianes ; Poireaux des Esparetz ; Oignons doux de l’Aloual; Carottes fines du Fieu ; Fèves géantes du Sol; Chanvre indien de la Manhague; etc. Il saura convoquer les témoins les mieux à même d’éclairer la population, sur les méfaits irréparables pour la santé, des produits frelatés, qui pourraient être introduits sur le territoire de la commune, par pure malveillance.

Les juges veillent, les témoignages s’accumulent, les griefs issus d’événements locaux sont nombreux, les périodes électorales étant propices, pourtant le procès ne devrait pas s’éterniser en longueur . Arriveront-ils à lui faire ravaler ses abominables hamburgers et son coca putride ?

0 heures 30 : Place du foyer.

Crémation de MAC D’OC si le tribunal en décide ainsi, suivi du traditionnel:

Adiu pauvre, adiu pauvre, adiu pauvre MAC D’OC
tu t’en vas et ieu démori, per regarda ton triste foc

Retour à la page 2001