Carnaval 1997
Jugement de la Belle du Pays Cathare

LE TRIBUNAL :

Président : BELLO BANASTO, de Viloroujo la Cremado Diplomat de la facultat de LALOUAL ;
Inquisitor : Me l'Avesque DOMENICO ; Doyen de la BOITO Sol ome de l'abbaye de RIOUNETTO
Defenço : Me FRIC ANDEOU de la facultat de MOUTOUMET que n'es le leader, femnasie patentat.
Quatre testimonis seran aqui per parlar del catarisme coumo l'entendoun e.... seran pas picats dals vers !
Le Borrel es aqui tan ben, que te cremario tot si le daïssabes tout sol.

Jutje:

Que fasetz a Leuc ? Cado an, a la même epoco me demandatz per que la Justicio siogue representado aqui : e aquesto annada soun le sol mestre ; le Gardo das Ferrats - le Gardo "des Sots" sara pas aqui per nos dire ço que cal dire. A davalat !
Direi qu'aqui, a Leuc, es totjorn uno fenno que ven te fotre le bourdel : un an, la LOLOTTA ; un autre, La MARCASSINA ; l'an passat, la MOUSSEGUA. . . .
Que dire tanben de ço que cantabo le journal desempèi très meses : uno malautie, le catarro, que toumbo sus Leuc. Digus ven pas maï. Ba cal pas tant dire : les Couffoulensaïres vendran ; t'attrapon la malautie e s'en van. Atal garrisses !
Regardatz aquelo Catarino, la Bello, que disoun. Es arrivado plan magro. Ieou qu'aïmi las que son un pauc grassettos -aqui t'arregalos de toucar !- me sario pas birat. Es devengudo un pauc maï presentaplo : mes, macarel ! chapo quicom ! Val maï la pagar que la faïre chapar !
Mes, que disi aqui ? Debrembi de vous presentar le Tribunal.

Me l'Avesque DOMENTCO vous presento l'Acte d'acusaciou. -

ACTE D'ACCUSATION

La belle du Pays Cathare est accusée:

- d'avoir fait faire le gué si bas qu'on ne peut pas y passer de tout l'hiver
- d'avoir commandé ensuite la sécheresse pour que l'on puisse enfin y passer
- d'avoir constipé les employés communaux à Noël en les bourrant de chocolats Belges.
- d'avoir escroqué une hectare à des propriétaires en refaisant la route à l'entrée du village et également d'avoir surélevé cette route pour inonder leurs caves.
- de ne changer que le drap de dessous
- de faire de façon oculte, des chemins dans les justices.
- de profiter de la journée de l'environnement pour faire travailler les employés municipaux (même les retraités) le dimanche.
- d'hypothéquer sa santé par une grève de la faim
- d'aller faire chier son chien sous le tobogan
- de vouloir ruiner les fina nces de la commune avec des projets cathares grandioses
- d'aguicher l'espagnol et de délaisser l'espagnolette
- de vouloir implanter à Leuc, la Secte des adeptes de la turlutte
- d'arrêter des wagons à la maisonnette pour en faire des guinguettes discretes

Acusaciou :

Iéou, pensi que nous en foutoun un sadoul del catarismo : trapos un cailhaou... es cataro. Veses un agnel... es cataro. Agantes un raumas...es cataro. Las ancos te picoun. . . es un malastre cataro. T'abises pas de pissar aqui darrier la Vierjo..... es un pichadou cataro. Nous emmerdont ambe les Cataros : a creïre que n'i a pertout. En vesi pas cap iéou !

Defenço :

Aqui te troumpos pas : te cagarion dessus que t' en avisarios pas ! Ieou pensi que le païs Cataro es quicon de poulit e,... que marcho plan . Gaïtatz ! Mesme Carcasouno vol nnus raspar le proujet !Voloun faïre de la Cioutât la vitrino del Pais cataro ! Soulomen, le Counsel Général a faït le crousoment prcou ben redoun a l'entrado de Carcassono : les touristes vendran a Leuc per que traparan pas la Cioutat ; avem pas de besoun del catarismo : gaïto que de mounde aro daban vous.

Acusaciou :

Soun venguts per la Fricasséo de Chaubet ! E èl, tuo pas de porcs catares : soun plan grasses e ressembloun pas a de saoutarels. Mes, quicom me tracasso : dins le proujet cataro de Leuc, se parlo pas brico del rec da San Martin ; pas de San Martin... pas de Fraîsse...

Defenço :

N'avem plan prou parlat fa dous annados ambe la Marcassino. L'avem cremado ; i tournan pas mes sioup'lait !

Acusaciou :

Caillo-te, amori ! Sabes pas ce que voli dire. Voli parlar del que a abandounat la Crambo de L'Agriculturo per se counsacrar a Leuc, Païs Cataro. As pas entendut, toutes les discourses dal Castel de Villegly ? Cresi qu'a pas agut le tempS ; paso las journados a rassegar les pilounos que la neù de quatre-vins un foutet pel sol ; vol acabar per l'an 2000. Dits que vol plan coumençar les milenarios !

Defenço :

Si b'abio dit a Cargolès o Creygolles o sous coupins, sario vite rassegat ; dins aquèl temps, budarion pas las poubèlos de BRESCOU per sercar la ferraillo e las benos degularion pas per tout.

Jutje :

Poudem counvoquar le respounsaple per nous dire que le fer t'i raspo toutos las rassegos.
Mes quicom me tracasso : fa un ramât d'ans que les Cataros soun cremats. Rapelats-bous : sios Cataro ? Al foc ! Coussi se fa qu'aquelo Bello Cataro siogue aqui ? D'ount sourtitz ? Aco me tafuro...

Defenço :

Benlèou es arribado ambe la coumèto ? Es l'Adjoint que la trapèt ajoufido jous uno salisso al brel ; mes podi dire que sara uno bouno animatriço del Païs Cataro a Leuc.

Acusaciou :

Iéou, me mesfisario. Per que, dejous le Païs Oataro, ven per nous foutre uno bravo secto ; a ço qu'entendem, es pas quicom de recoumendaple la famouso secto de la Turlutto.

Jutje :

Arrestatz aqui. Es pas le tout de charrar coumo un troupèl d'agassos. Siom aqui per bailhar de labels a toutos las causes que, a Leuc, dintroun dins le Proujet cataro. Anan faîre venir les de tenoun a presentar quicom que dintro dins le proujet. Que venguen aqui .

LE PIGEON CATHARE,

Jutje:

Macarel semblo plan magre

Testimoni:

Es justomen la calitat! Si soun grasses an pas cap de goust ! Il en faut deux par personne. Qu'un goust!

Défenço :

Ieou m'en cal, al mens detz !

Testimoni :

Res a vese amben ço que se vend al mercat

Acusaciou :

Le label à condition de la manger grillée

Jutje :

Nous croyons le témoin, qu'on lui remette la médaille, C'est du chocolat belge.

LA GRENOUILLE CATHARE :

Acusaciou :

Celle-ci est très belle !

Défenço :

Te cresi ! Es crouzado ambe un grapaout ou un crapaud-buffle

Testimoni :

Elles sont élevées à Saint Martin dans le bac de décantation.

Défenço :

Dins la merdo ! Coumpreni aro per que soun tan bèlos !

Testimoni :

Touto la nèït cantoun ; que le CASES en pot pas trapar la son. Ellos groussissoun... e le CASES s'estequit. Soun plan goustousos e res nou se jeto !

Jutje :

Je propose de récompenser la qualité : encore une médaille de chocolat belge.

Acusaciou :

Le label à condition de la manger grillée

AIL CATHARE :

Testimoni :

Aqui l'al cataro. Aqui, resemblo a un al nourmal ; mes.... qu'un goust ! Garantissi qu'ambe aquel al, aouretz pas mai de vers : toutis s'en foutoun le camp. Atal, as pas maî besoun de te grattar le tioul !

Défenço :

e te daïsso l'halèno bouno....

Jutje :

La laine bonne... Cela rejoint l'agneau cathare.... Qui existe déjà. Qu'on le récompense. Toujours avec une médaille en chocolat belge.

Acusaciou :

Le label pour l'ail mais uniquement cru.

La FRICASSEE CATHARE :

Testimoni :

Amèni pas la Fricassée..... l'abetz touto chapado ! M'en demoro pas maî. Cresi que cadun a pouscut la tastar. E, a vese la mino de toutis... avetz pas escoupit dessus !

Jutje :

Tout le monde étant plus que satisfait, qu'on lui remette la médaille.

Jutje :

mes, merdo, m'en demoro uno.

(bruits dans la salle...)

Venez vous expliquer ici.

Testimoni :

Voilà la médaille que j'attendais depuis plus de trois semaines! Sabetz que, dal coustat de Sant Ilari, soun pas trop generouses: se fan atendre...

Jutje :

Mes qui sios ? Que presentats coumo calificaciou ? Une medaille se merite. Soyons sérieux .

Testimoni :

Soun tiraïre al litre ! Pensatz vous : dous beïres. . . es pas prou. ço que disoun es de counariés! Soun tamben tiraïre al pistoulet , siouplait, champioun de Franço ! Veni querre la medailho e la voli. Touto la famille, toutis les amics soun aqui. Aco duro trop.

Jutje :

Mes, à quelle distance vous tirez, le mieux ?

Testimoni :

Quand j'étais plus jeune... à 15 metres, rien ne faisait peur. Maintenant, un peu moins..

Jutje :

La visto, benlèou....

Testimoni :

Que noun. La prostato !

Jutje :

Atenciou ! Cal pas se foutre dal Tribunal. Aven prou de trabalh atal per jutjar aquelo Bélo...

Defenço :

Avem qu'a le mètre a l'esprobo. Le fasen tirar aîci. S'il mérite sa médaille, il l'aura.

Jutje :

Sortez votre arme.

Défenço:

Il tire au croisillon ou à la grenaille?

-- tir au pistolet --

Jutje :

Cresi qu'aqui, n^avem prou.

Counsideren :

- que la Bèlo nous vol faire trop magrir ambe de couroupios ;
- que le chocolat belge a pas res a foutre ambe les Cataros ;
- que le tir al pistoulet dèou se faïre dins un estant e que es pas une esprobo olinpico cataro
- que le milhour Parfait es pas le cataro mes le de Bonnafous ;
- que le que cago al lèit dèou cambiar les dous lançols ;
- que la Coumeto nous amèno de malastres de las Sectos ;

Coundamnan la Bèlo a esse cremado aqui, sul cop.

Borrel, foc al tioul e, l'aïgo lenc !

Retour à la page 1997

Et les autres