1996: La Moussegue terrorise la population

Encore un thème inspiré par l'actualité locale: une bête rode! Et elle mord! On la baptise La Moussègue


La Dépêche 29/07/95

article journal

La Dépêche 15/02/96

article pantere

La Dépêche 23/03/96

dépêche 23/03/96

 

    L'année 96 commence par la découverte de traces inquiétantes autour du village. Une bête, craignant l'humidité, assaille les braves habitants, elle s'en prend à leurs membres. C'est pourquoi la population l'a baptisée: "Moussegue, la bête du Gévaudan dans mon bras!"
    Branle bas général, forte de l'exemple découvert dans le vieux manuscrit ci-contre, la population se mobilise pour organiser, en costûme ad hoc, une battue géante dans les rues du village, qui sera fatale à la Bête.

avis à la populace

La morsure: le témoignage

Seule témoin oculaire du drame local, troublée par ce qu'elle a vu, Mme Lisette Roti retrace scruptuleusement les circonstances avec force détails, où il est question de dessous féminins et de culottes bouffantes.

temoignage

Revoilà Lolotte

lolotte

    Depuis les exactions de la Moussegue, un vent de machisme souffle sur Leuc. 
    La fameuse Lolotte, qui a dèjà fait parler d'elle au Carnaval, vient s'en plaindre.
    Le recrutement des employés communaux est exclusivement masculin, pourtant la prétendante avait tous les attributs demandés... Elle conteste le choix fait, preuve à l'appui.

Vous trouverez tout cela dans le Jugement
La presse nous a fait l'honneur d'un grand article détaillé.
Cliquez sur l'image pour le lire.

La fin méritée

Nous attendons vos critiques mordantes sur le Livre d'Or